Partenaires

CNRS
Logo Université de Rouen
Logo INSA de Rouen


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Présentation > Annuaire > Jouenne Thierry

Jouenne Thierry

Thierry JOUENNE

JPEG - 492.4 ko

Directeur de Recherche CNRS

Laboratoire Polymères, Biopolymères, Surfaces

Co-Responsable Équipe BRICS

Directeur de l’UMR CNRS 6270

UMR 6270
Bâtiment de Chimie Université de Rouen
76821 MONT SAINT AIGNAN
Tel : 02 35 14 66 80
Fax : 02 35 14 67 04
Email : thierry.jouenne@univ-rouen.fr
http://pbs.labos.univ-rouen.fr

Mes travaux sont axés sur l’étude des interactions des bactéries avec les surfaces biotiques et abiotiques et sur les mécanismes de résistance mobilisés par les bactéries, en particulier celles organisées en biofilm. L’équipe travaille à deux niveaux : la bactérie et le matériau. Concernant la bactérie, nous cherchons à identifier les déterminants moléculaires (essentiellement protéiques) responsables de la résistance microbienne aux antibiotiques ainsi que ceux impliqués dans les interactions du micro-organisme avec les surfaces. Pour cela nous utilisons de façon privilégiée des approches protéomiques (protéomes total et membranaire. Les bactéries étudiées sont majoritairement des Gram négatives (Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii et Legionella pneumophila). Les objectifs sont multiples : recherche de nouvelles cibles moléculaires contre P. aeruginosa organisée en biofilm, cartographie des protéomes membranaires de souches de P. aeruginosa et d’ A. baumanni multirésistantes (MDR) afin de caractériser les protéines impliquées dans ce phénotype, effet de l’adhésion sur le protéome de L. pneumophila.

Concernant les matériaux, l’équipe est impliquée dans des recherches visant à modifier les propriétés de surface des matériaux (fonctionnalisation, traitements physiques, …) en vue de les rendre moins colonisables par les micro-organismes. En collaboration avec le groupe SCC nous élaborons des surfaces biocides dont le principe repose sur l’immobilisation de peptides antibactériens à la surface des matériaux,capables de détruire les cellules et/ou d’empêcher la prolifération bactérienne en surface. Nos travaux s’orientent également vers l"élaboration de nanovecteurs permettant de mieux lutter contre les biofilms

Je suis également Responsable Scientifique de la Plate-Forme Protéomique PISSARO (http://plateforme-proteomique.fr )

Voir en ligne : Bibliographie / Publications