Partenaires

CNRS
Logo Université de Rouen
Logo INSA de Rouen


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Projets FEDER > Projets FEDER

Projets FEDER

par JOSSE - 24 juillet

Les projets présentés ici sont co-financés par la Région Normandie et Fond Européen de Développement Régional (FEDER)

MACHI

MAtériaux et CHIralité Coordinatrice Dr. Allisson SAITER, MCF HDR, Laboratoire GPM Durée du projet 01/10/2015 - 30/09/2018 (36 mois)

Depuis la découverte par Pasteur de l’asymétrie moléculaire, l’étude de la chiralité 3D est devenue l’un des axes de recherche principaux sur les matériaux moléculaires, en particulier en raison de l’impact important du paramètre excès énantiomèrique (e.e.) sur de nombreuses propriétés (activités pharmaceutique et biologique en général, guide d’ondes, optique non linéaire, propriétés physiques des polymères bio-sourcés...). De plus, l’asymétrie moléculaire ouvre de nouvelles opportunités pour l’étude des systèmes dégénérés (l’excès énantiomèrique est une variable singulière qui offre, par exemple, des situations originales permettant de découpler des effets physiques). A noter que la connaissance et la maîtrise des mécanismes de vieillissement sont devenues des enjeux majeurs de nos sociétés tant du point de vue environnemental qu’économique. Le projet MACHI a donc pour objectifs : (1) la caractérisation fine du vieillissement des matériaux chiraux (moléculaires, macromoléculaires, bio-sourcés et biodégradables) et notamment l’étude de l’impact de la variable excès énantiomérique sur ce vieillissement, et (2) l’accès par voies physiques à des matériaux chiraux.

SCAMPI

Solutions pour la Conception et l’Analyse de Matériaux à Propriétés Innovantes Coordinatrice Dr. Valérie DUPRAY, MCF HDR, Laboratoire SMS EA3233 Durée du projet 01/06/2016 - 31/05/2019 (36 mois)

Afin de satisfaire aux exigences actuelles en terme de fiabilité, de performances, de sécurité et de développement durable, les recherches dans le domaine des matériaux se concentrent aujourd’hui autour de quatre axes majeurs : •l’accès à de nouvelles sources de matériaux •les nouvelles techniques d’élaboration de matériaux •l’évaluation de leurs performances et de leur potentiel applicatif •la conception et le développement de méthodes d’analyse de pointe Le projet SCAMPI vise à préparer les matériaux du futur en anticipant les besoins en termes de maîtrise des différentes étapes de la vie du matériau dans les secteurs allant des matériaux moléculaires aux matériaux macromoléculaires. En effet, les enjeux autour de ces thématiques sont nombreux dans les domaines clés du développement économique régional (industries pharmaceutiques, polymères biosourcés et biodégradables pour le packaging) et dans le cadre de rupture technologique (fabrication additive). Le projet SCAMPI, en s’appuyant sur les compétences reconnues et la complémentarité des différents laboratoires impliqués, aura pour objectifs : (1) l’étude et le développement de procédés originaux d’élaboration de matériaux de nouvelle génération et (2) la caractérisation fine des propriétés physicochimiques de matériaux innovants par le développement d’outils d’analyse de pointe. Les procédés étudiés permettront l’accès à des phases cristallines à propriétés spécifiques dans le cas des matériaux moléculaires et à de nouveaux biopolymères (polymères de remplacement) et de nouveaux composants bi-polymères (fabrication additive) dans le cas des matériaux macromoléculaires.

PACMAN

Paroi Anti-Crash avec MAtériaux Nouveaux Coordinateur Sébastien VERNAY, Responsable R&T, Zodiac Aerosafety Systems Durée du projet 01/10/2016 - 30/09/2019 (36 mois)

Le projet PACMAN est labellisé par Normandie AeroEspace et comprend 4 partenaires (Zodiac Aerosafety Systems, Analyses et Surface, Agro-Hall et Université de Rouen). Le projet vise à améliorer les phénomènes de perméabilité et de résistance aux attaques fongiques et au vieillissement afin de prolonger la durée de vie des matériaux tout en réduisant leur masse.

ORGA-PATHOP

Evaluation, Analyse et Maîtrise des risques liés aux ORGAnismes PATHogènes & OPportunistes" Projet SPAM : "nouveaux Systèmes Polymères à Activité antiMicrobienne" Durée du projet : 01/01/2016-31/12/2019 ; Coordinatrice : Pr. E. Dé, équipe BRICS du PBS en collaboration avec le Pr. S. Marais de l’équipe MPBM et le Pr. M. Feuilloley du laboratoire LMSM. Dans un contexte de santé public inquiétant, où sont mises en évidence de plus en plus fréquemment les limites de notre arsenal thérapeutique pour lutter contre certains pathogènes opportunistes (et les biofilms qu’ils forment), ce projet propose des alternatives préventives pour limiter la contamination bactérienne, en clinique par exemple. Ainsi, nous développerons des membranes asymétriques micro-/nano-structurées biodégradables, permettant la libération contrôlée d’agents antibiofilms enzymatiques déstructurant le biofilm formé (mode dispersif) ou inhibant sa formation (mode préventif). Nous validerons l’efficacité de la membrane sur la formation du biofilm bactérien et son impact sur des modèles de peaux reconstituées pour se rapprocher au mieux de l’application in vivo.